Avril 2007

L’histoire des Zorros

Licence Creative Common by SA
vendredi 8 décembre 2017 par matthius

Après le comptoir des Indes tel que l’appelait Christophe Colomb, c’est à dire aux iles Canaries, il fallait traverser l’Atlantique pour retrouver le soleil. Tels Marius et Jeannette les colombs arrivaient en marin pour s’installer dans le nouveau monde. Ils construisaient ensuite des églises et des moulins verts au coup d’œil. Leurs chefs imposaient des lois injustes. Les habitants étaient réprimés. Alors des Zorros romantiques naissaient pour être liquidés. De l’une à l’autre ces hors-la-loi qui venaient chaleureusement rendre justice feraient de bons descendants. Alors les chapeliers pour être bien vus fabriquaient des masques de Zorros. Les villes et villages devenaient des bals costumés gris perle. La police avait donc beaucoup de travail pour que règne l’injustice. Au regard on ne voyait à la fin que peu de policiers mais surtout d’humbles serviteurs de Dieu avec son Ophélie.

Les Zorros s’entraidaient alors il y avait souvent des évasions. Cependant leurs bourreaux devenaient humains et ne voulaient pas les tuer. Alors un beau jour le directeur général du nouveau monde accueillit le Zorro le plus résistant dans ses locaux et lui dit :

  • Entrez donc général Zorro ( car c’était comme cela que le directeur appelait le Zorro le plus résistant ) ! Négocions la paix ! Je vous offre la gloire pour suspendre la rébellion !

Le général Zorro imposa pourtant ses conditions. Il fut donc emprisonné au cachot pour être immédiatement libéré par d’autres Zorros. Ces derniers avaient en même temps piqué de l’argent aux autorités. Celles-ci les demandèrent aux habitants qui n’en avaient pas forcément. L’injustice et la justice faisaient donc bon ménage. C’était les consonnes pour certains et les voyelles pour les autres.

A la première parution du premier livre ce fut un tirage sur Zorro qui eut lieu. A ce moment là ce il y eut un grand vide. Plus personne ne sortait. Il n’y avait plus d’injustice. Les bourreaux étudiaient Zorro alors que les citoyens s’évadaient en lisant leur livre. A la lecture du recueil les bourreaux furent épris du roman. Ils décidèrent donc de rétablir la justice. Seulement la population voulait garder ses Zorros pour que lui seul s’en occupe. Alors les bourreaux abdiquèrent. Le général Zorro par souci de justice décida devint le directeur du nouveau monde.

Il organisa alors un référendum demandant ceci :

  • Voulez-vous l’injustice ?

La population voulait garder ses Zorros et dit « oui » en majorité. Seulement dorénavant les Zorros avaient été embauché par leur général pour remplacer les policiers. Leur général avait décidé que cette nouvelle police ferait régner l’injustice. Depuis ce temps là le nouveau monde est un continent où règne l’injustice sans qu’il puisse y exister de Zorros, leurs citoyens ne trouvant plus de descendants de Zorro pour règne la justice.