Janvier 2007

Unis pour le meilleur

Licence Creative Common by SA
vendredi 8 décembre 2017 par matthius

Avoir la tête immergée dans un écran c’est étrange. On croit qu’on a accès à tout et on se dit qu’il n’est pas nécessaire d’aller voir ailleurs. Alors certains sont démotivés par les autres et ne veulent pas partager leurs informations. D’autres ont cette volonté de présenter leurs connaissances et vont s’épanouir en expliquant le meilleur ce qu’il ont vus. Certains vont devenir des bourreaux de travail en se croyant élus alors que d’autres savent que le monde est à améliorer. En gros certains sont obtus alors que d’autres s’ouvrent vers de nouveaux horizons. Alors à quoi bon être obtus si cela ne rapporte que la miséricorde. Nous ne sommes qu’après tout humains et nos coutumes ne sont que l’entendement.

Après tout ne faut-il pas venir en kilt au travail lorsqu’il fait chaud ? Longtemps j’ai discuté de cela avec un écossais venu travailler en France. Ne faudrait-il pas s’entendre avec nos anciennes connaissances au lieu de chercher des fantômes dans les cimetières ? Ne faudrait-il pas se cacher derrière un masque pour s’écouter de nouveau ? Ce n’est pas pour rien qu’on dit qu’un aveugle peut apprécier ce qu’on dit. Non on nous a enseigné à tous de gagner sa vie donc au final seul l’argent compte.

On vivait pour le meilleur et pour le pire. Maintenant c’est chacun pour soi lorsque l’un des deux fait faux bon. Il faut avoir une situation et ne faire qu’avec. L’homme est heureux d’avoir un travail et la femme heureuse de le soutenir quotidiennement. Seulement chacun se demande ce que fera l’autre quand il faillira. On se dit alors qu’on est fort et que celui qui aide ne peut que savoir. Certains acceptent alors de se quitter avant même de lutter ensemble. En effet cela est tout de suite vu comme un signe de faiblesse et l’autre renie cette faiblesse.

Seulement d’autres pensent à se donner des fleurs au clair de lune luttant contre l’obscurité de l’entendement. Alors leurs animaux apprécient de les voir aussi clairvoyants. Chacun sent ainsi la fidélité en l’autre. On noue des liens tous les deux, puis avec les autres. On construit tout simplement et on se rend compte chaque jour de son amour. Chaque jour qui se fait est une nouvelle découverte de deux anges sincères et fidèles. Le lit est si bien entretenu que l’on se dit : « Voyons si nous sommes aussi simples en allant voir les vaches ! » ( Tout simplement ). Alors la faible pitance du jour n’est rien comparée à la vie trépidante et chaude entretenue ensemble. Et ce sera à la fin qu’on se dira unis pour la vie.