Ateliers d’écriture de Matthieu Giroux

Rechercher

2016

Il était une fois ....

Licence Creative Common by SA

lundi 11 décembre 2017, par matthius


II était une fois une population de hobbits qui ne voyait pas le rouge.Le problème est qu’ils étaient communistes et ne pouvaient choisir autre chose que le rouge comme drapeau.

Du coup, ils oublièrent le drapeau rouge. Certains parlaient de drapeau vert ou noir. Ce drapeau était source de conflit car la faucille et le marteau n’étaient pas de tout repos.Un jour,un hobbit eut ce discours :
« La couleur rouge est incomprise de beaucoup. Je propose que l’on passe au bleu des démocrates ».
II faut obéir à l’unanimité pour développer le pays, car le bleu signifiait pour ce hobbit le développement et la république, idéologies qui sont liées. Le hobbit remis en cause les orfèvres qui s’accaparaient toutes les richesses. Il détruisit la finance des orfèvres en gardant l’argent de ses électeurs.II appela les castors pour développer les champs avec leur barrage. La société se développa et négocia avec ses voisins des outils pour développer les autres outils. Il y eut plein de propriétaires qui s’entraidaient et se réunissaient sur les marches.

II était une fois une population de hobbits qui avaient un chapeau bleu étoile. Beaucoup d’enfants de propriétaires étaient des enfants gâtés qui perturbaient les classes. Les propriétaires ne voulaient pas céder le terrain et voulaient agrandir leur propriété. Mais la population pauvre allait à l’école. Alors un pauvre paysan du nom de Jaurai s’engage pour défendre les pauvres. Il était croyant et proposa l’économie jubilaire. C’est à dire qu’il voulait redistribuer les terres tous les 50 ans, en libérant les endettés tous les 7 ans. Il fut élu par les pauvres. Il redistribua donc les terres. Les propriétaires restèrent propriétaires. Mais les pauvres eurent droit à un champ. Ce système perdura pendant des millénaires, car il permettait de ne pas rentrer en crises orfévriques.

II était une fois une population d’amazones qui avaient un drapeau noir, car c’étaient des pirates qui réprimaient les hommes. Un jour où il y eut beaucoup de filles à naître, il ne resta plus qu’un homme. D’un seul coup, les amazones l’adulèrent, car elles voyaient qu’il était le seul à permettre la descendance. Cet homme décida de changer le drapeau noir en drapeau blanc, le drapeau d la paix. Il décida d’aller voir en échange toutes les amazones pour leur apporter la paix de l’amour. Les amazones, étonnées qu’un homme propose la paix, devinrent fraternelles. Il y eut une paix longue et sereine.

II était une fois un peuple d’amazones qui avaient un drapeau blanc, signe de la paix des hommes. Les garçons écoliers devaient favoriser la paix. Mais ils étaient gâtés et devenaient égoïstes. Le roi des amazones décida de passer au drapeau vert, signe de rapprochement de la nature. Les amazones se devaient donc d’éduquer leur fraternité avec les garçons, au lieu d’être timorées avec eux. Ainsi, les amazones se rapprochèrent des elfes. Les elfes leur expliquèrent qu’il s’agissait d’être pour, pas d’être contre quelqu’un. La paix revint et le drapeau redevint blanc, mais étoilé.


matthius

Maurepas

Mots-clés

Accueil

Rechercher